Concours jeune critique cinématographique : la Fondation encourage et soutient les jeunes talents

Concours jeune critique cinématographique : la Fondation encourage et soutient les jeunes talents

(Crédit photo Roland Duclos © : Le jury de gauche à droite, Léa Gotmann, Caroline Lardy, Morgan Beaudoin, Jérôme Ters, Zoé Geneviève, Jean-Claude Saurel, et Arnaud Vernet.

Exercer son sens critique en passant de l’image à l’écrit : quel exercice plus formateur pour un jeune spectateur ? Des classes de 4e  des collèges jusqu’aux lycéens de terminales, ils étaient cette année près d’un millier à participer au Concours de la Jeune Critique Cinématographique organisé conjointement par la Fondation Varenne et le Festival International du Court Métrage de Clermont-Ferrand. Le jury réuni le 17 mai dernier ne tarit pas d'éloges sur cette édition 2017.

Le fait marquant de ce cru 2017 reste la belle capacité d’analyse et la faculté de jugement toujours en éveil d’un public que l’on réduit trop facilement à une approche ludique de l’image. Rappelons que les cinq séances du Programme Scolaire ont en février dernier, réunies quelque six mille spectateurs. Deux-cent-cinquante critiques, soit un quart des envois, ont été retenues et soumis le 17 mai à un jury de professionnels de la presse, de l’image, et de l’Education nationale ainsi qu’à un représentant de la Fondation. Sur la huitaine de films sélectionnés à partir des programmes grand public en compétition et composant cette séance scolaire, les concurrents ont très majoritairement, c’est-à-dire près d’un tiers d’entre eux, exercés leur plume sur « Panthéon Discount ».

(Crédit photo DR © : « Panthéon Discount » de Stefan Castang Prix du public et Prix étudiant de la jeunesse 2017, a visiblement retenu l'intérêt des jeunes crtiques).

Cette fiction de 15 minutes de Stéphan Castang, préfigure une médecine à plusieurs vitesses déjà à nos portes. Un film qui plus est magistralement servi par les trois immenses comédiens que sont Jean-Pierre Kalfon, Christian Delvallée et Martine Schambacher. Il allait d’ailleurs se voir par deux fois distinguer dans le palmarès national en remportant le Prix du Public et le Prix Etudiant. Il faut souligner que les participants n’ont été dans leurs orientations, en aucune façon influencés par leurs enseignants. Un choix révélateur d’une réjouissante maturité sociopolitique de la part du jeune public, qui en surprendra plus d’un. Niveau de conscience que confortent les autres films retenus derrière Panthéon Discount. Ils privilégient un type de regard engagé et très affuté mais non dépourvu de recul sur l’actualité qu’elle concerne un regard distancié sur le traitement de l’information avec « Journal animé », sur des sujets environnementaux avec « Totems », ou sociétaux avec « Au loin, Baltimore ».

Il convient de souligner que durant la semaine du Festival du Court Métrage, les séances « Enfants », et « L’Ecole va au cinéma » destinées aux tout petits à partir de 4 ans, les trois programmes « Ecole » respectivement ouverts à partir de 3 ans, 7 ans et 11 ans et le programme « Scolaire » avec le Prix de la Jeune Critique, sont vus par 32 000 jeunes spectateurs et en tournée tout au long de l’année par 55 000 écoliers, collégiens et lycéens.

Le jury a sélectionné 3 prix par catégorie : 1 collège, 1 lycée (LGT) et 1 lycée professionnel. Les lauréats découvriront la nature de leur prix lors de la remise des Prix le 31 mai prochain !!!