Les Petits Artistes de la Mémoire reçus à l'Elysée

Les Petits Artistes de la Mémoire reçus à l'Elysée

 

Ce mardi 11 novembre, les six lauréats nationaux du concours des "Petits Artistes de la Mémoire", dont la Fondation Varenne est partenaire, ont été reçus par le Président de la République, au Palais de l’Elysée, avant de le suivre tout au long de cette journée de commémoration, de l’Arc de Triomphe au Mémorial de Notre-Dame de Lorette.

La veille, les lauréats académiques étaient conviés dans les salons du Gouverneur de Paris aux Invalides, en présence de M. Kader Arif, Secrétaire d’Etat chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire, et des nombreux partenaires du prix dont cette année marque la 8e édition.

 

Discours de M. Kader Arif aux Invalides le lundi 10 novembre

 

Créé par l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre (ONAC-VG), le Prix des "Petits Artistes de la Mémoire" récompense des classes du primaire ayant réalisé un carnet de poilu, en papier ou en vidéo, inspiré des œuvres de Renefer, illustrateur de la vie des soldats du Front pendant la Première Guerre Mondiale.

 

Carnet de poilu, lauréat de la mention approche historique (voir palmarès ci-dessous)

 

Encadrés par leurs enseignants, des élèves de CM1 et CM2 sont ainsi partis à la recherche des traces laissées par un poilu, originaire de leur commune ou de leur département, pour raconter son quotidien sous la forme d’un journal de bord enrichi de dessins, collages et maquettes.

C’est une classe de CM2 de l’Ecole Saint Genès de Bordeaux qui a remporté le 1er prix pour leur carnet "Eclairs d’acier" sur l’histoire d’un poilu d’Ardillères (Charente-Maritime), Edmond Gabelin, arrière-arrière grand père d’une des élèves. Sur la base des archives familiales, les enfants ont imaginé des lettres qu’il aurait pu écrire à sa famille, plongeant ainsi dans l’émotion des tranchées.

 

Détail d'un carnet de poilu, lauréat du 1er Prix (Bordeaux)

 

Ils ont également composé une chanson à la mémoire du poilu (voir vidéo). Interprétée devant la flamme du soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe en juin dernier, la chanson a été remise officiellement par un représentant de la classe à François Hollande qui a souhaité l’entendre dans la salle des fêtes du Palais de l’Elysée, offrant à l’assemblée un joli moment de poésie.

 


Clip vidéo sur le making of du carnet "Eclairs d'acier" (1er Prix)

 

Le chef de l'Etat s’est ensuite prêté au jeu des photos de groupe.

 

A cette occasion, Daniel Pouzadoux, Président de la Fondation Varenne, a remis au Président Hollande un exemplaire du hors-série "1914-1918 : Auvergne Limousin, la Grande Guerre vue de l’arrière", en écho à son attachement régional.

 

 

Disponible sur Centre France Boutique

Dans son discours, le Président de la République a rappelé ce qu’était un travail de mémoire : « poser des visages, évoquer des noms sur les grands événements de l’histoire ». C’est tout l’enjeu de ce concours des "Petits Artistes de la Mémoire" : sortir des soldats de l’anonymat, partager leur histoire et leur rendre hommage sous les ors de la République.

Cette opération a été réalisée en partenariat avec la Mission du Centenaire pour laquelle la Fondation Varenne est labellisée.

 

Daniel Pouzadoux, Président de la Fondation Varenne, et Joseph Zimet, Directeur de la Mission du Centenaire de la Grande Guerre, le 11 novembre dernier, place Charles de Gaulle.

 

Palmarès national

1er Prix : « Eclairs d’acier », Ecole Saint Genès de Bordeaux (Gironde)

2e Prix : « Jean Chotard, pilote de la Grande Guerre », Ecole Frédéric Mistral d’Alès (Gard)

3e Prix : « Eugène dans une terrible guerre » (film), Ecole d’Alaï de Francheville (Rhône)

Mention Coup de cœur : « Georges Richardson mort pour la France à 21 ans », Ecole Jean Rostand de Saint Martin (Guadeloupe)

Mention Approche historique : « Félix Prosper Lecoeur, 6ème RAP, 25ème batterie, matricule 1361 », Ecole de Saint Maurice le Vieil (Yonne)

Mention Un autre regard : « Le journal d’une parisienne en temps de guerre, août 1914-novembre 1919 », Ecole d’Alésia (Paris 15e)

Prix des écoles françaises à l’étranger AEFE : « Mon carnet de guerre Fritz Jorgensen 1914 », Lycée Prins Henrik (Copenhague, Danemark)

Textes et photos : Olivier Valentin
@fondatvarenne