De pierres et de larmes - Mémorialisation et discours victimaire dans le Pérou d'après-guerre

 De pierres et de larmes - Mémorialisation et discours victimaire dans le Pérou d'après-guerre
  • Date : Décembre 2016
  • Auteur : Dorothée DELACROIX
  • Collection : Thèses - Démocratisation et Justice transitionnelle

Pour commander cet ouvrage : cliquez ici

Une victime de la guerre est a priori tout ce qu'il y a de plus objectivable. A priori seulement, et c'est tout l'enjeu de ce livre que de mener un examen approfondi de cette catégorisation à travers l'usage qui en est fait dans différents contextes sociaux. Des « pierres » aux « larmes », des monuments publics à l'incorporation du vécu de la violence, cette étude articule une anthropologie politique à une anthropologie de la personne.

L'analyse des usages sociaux de la mémoire de la récente guerre civile au Pérou, conduite à une échelle nationale et locale, est complétée par une ethnographie de l'intime rendant compte de l'expérience de la violence armée, de ses effets sur les individus et des vives tensions et rancoeurs qui structurent toujours le quotidien.

À partir d'un long travail d'enquête mené dans trois communautés paysannes andines et dans la capitale du pays, les regards que portent les militants de défense des droits de l'homme sur les paysans des Andes, principales victimes de la guerre, sont confrontés aux regards que ces derniers portent sur eux-mêmes et sur leur place dans la société nationale.

Dans ce jeu de miroirs déformants, L'Œil qui pleure, un monument aux morts érigé à Lima en 2005 puis reproduit dans la communauté andine de Llinque en 2008, constitue un fil rouge permettant de comprendre les modalités d'élaboration de la mémoire au Pérou ; lesquelles renvoient aussi à des positionnements sur l'échiquier politique et des constructions de l'« Autre » intérieur : la victime, le paysan andin, le terroriste, le citoyen péruvien et/ou encore le paysan « entrepreneur de mémoire ».

Actuellement membre de l'École des Hautes Études Hispaniques et Ibériques - Casa de Velázquez et chercheure associée au Centre de Recherche et de Documentation des Amériques (CNRS - Université Paris 3), Dorothée Delacroix a enseigné l'anthropologie à l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense et à l'Université de Toulouse 2. Pendant quatre ans, elle a codirigé le séminaire de recherche « Mémoires des violences politiques » (LISST-CAS - EHESS).