Football et Droit

  • Date : Novembre 2012
  • Auteur : Johanna GUILLAUME et Nadine DERMIT-RICHARD (Dir.)
  • Collection : Colloques & Essais

Autrefois largement négligé par les juristes, le droit du sport a aujourd’hui acquis droit de cité dans les facultés de droit, ainsi que dans les ouvrages juridiques. Et pour cause !

Les enjeux de cette discipline sont conséquents, qu’ils soient considérés sous un angle économique ou de manière purement intellectuelle. En effet, le sport est pétri de règles édictées par les institutions sportives et sanctionnées par les instances sportives.

S’il est source de droit, le sport est tout autant un objet de droit qui se trouve confronté à une réglementation qui lui est extérieure, c’est-à-dire produite par des pouvoirs publics ; qu’il s’agisse de l’État ou de l’Union européenne notamment.

Toutefois, le seul angle du football sera retenu dans cet ouvrage. Le choix était aisé : répandu de par le monde, le football est le sport populaire par excellence et le plus professionnalisé. Par conséquent, il paraît être le plus à même de bousculer les rapports complexes qu’entretiennent le droit et le sport.

Quelles sont les incidences réciproques du football et du droit ? La généralité de cette problématique est l'occasion d’interrogations très variées, dont la plupart sont de nature à intéresser la majorité – voire l’intégralité – des disciplines sportives.

Le football sert ici de modèle et de laboratoire pour le droit du sport.