Mot du président

Voilà maintenant 10 ans que j'ai l'honneur de présider la Fondation Varenne. C'est pour moi, l'une de mes plus belles aventures !

Commencer avec Jean-Pierre Caillard, ami d’un demi-siècle et ancien PDG du Groupe La Montagne Centre France dont nous sommes l’actionnaire de référence, et poursuivre avec Édith Caillard, Présidente du Groupe et Alain Védrine, Directeur général et leur équipe, sont bien évidemment des éléments essentiels dans la décision de présider la Fondation depuis maintenant une dizaine d'année. Et je ne cesse d’œuvrer chaque jour en pensant à eux et à la vision qu’ils ont des missions de cette Fondation.

Pour nous, il était, est et sera primordial que la Fondation Varenne se perpétue toujours dans l’esprit de son fondateur, Alexandre Varenne. C’est-à-dire s’impose comme un outil de pédagogie à l’attention des journalistes et de leurs lecteurs, des élèves et de leurs professeurs, des universitaires et de leurs étudiants, des chercheurs.

C'est cette mission qui nous a permis de bénéficier de la reconnaissance d'utilité publique depuis bientôt 30 ans.

Chaque fois que nous entreprenons une action, nous, c’est-à-dire une équipe, renforcée et dévouée, épaulée par notre Conseil d’Administration, avons le souci de bâtir des partenariats afin que les parties prenantes puissent profiter des retombées, pour elles-mêmes et leur entourage. Sans oublier l'Institut Varenne qui nous permet de valoriser le travail des chercheurs sur des thématiques ciblées.

L'une des vocations de la Fondation Varenne est de partager les réussites.

La qualité des personnes et institutions avec qui nous travaillons aujourd’hui ont permis à la Fondation Varenne de gagner en impact au sein d’une histoire toujours en mouvement où rien n’est définitivement acquis. La Fondation est un tremplin pour aller toujours plus loin. 

Inscrire la Fondation dans la durée est notre principale préoccupation. Nous devons avancer indépendamment des individualités. C'est pourquoi nous entretenons des relations particulièrement efficaces et chaleureuses avec, notamment, les académies et leurs recteurs, le ministère de la Défense, l'ONG internationale Cartooning for Peace, le FIGRA (Festival international du grand reportage d'actualité), etc. et que nous nous rapprochons chaque fois que possible de la presse tous supports confondus : Union de la Presse en Région, Syndicat de la Presse Quotidienne nationale (SPQN) (notamment pour un partenariat avec le Groupe Bayard Presse), les radios et télévisions.

 

La Fondation Varenne n’est pas l’incarnation d’une personne mais d’un collectif

La signature de la Fondation Varenne, c’est une grande ouverture d’esprit, héritée de celui dont elle porte le nom, fidèle à ses idées, ce qui ne l’a pas empêché de faire un journal populaire ouvert à tous. Dans cette lignée, nous souhaitons que la Fondation Varenne reste un espace de liberté d’expression pour nos publics dans le respect de nos statuts. Nous avons un conseil d’administration et un comité de pilotage qui nous guident dans cette démarche.

Notre force, c’est aussi notre indépendance dans la pluralité de nos opérations et du choix de nos partenaires. Notre implantation à Paris est d’ailleurs le gage d’une transversalité nationale et même internationale.

Depuis notre création en 1988, notre notoriété n’a cessé de progresser grâce à l'excellent travail de nos équipes. Ce qui permet d’associer à notre développement de nombreux acteurs de grande estime qui répondent toujours présent à nos sollicitations.

Poursuivre cet élan est pour nous un motif de fierté.

 

Daniel Pouzadoux
Président de la Fondation Varenne

Page mise à jour le : 14/03/2016