Des Fondations et partenaires français autour du combat du docteur Denis Mukwege

(Crédit photo Fondation Varenne © : au premier plan, Béatrice Garrette (Fondation Pierre Fabre), Daniel Pouzadoux (Fondation Varenne), Jean-Pierre Massias (Institut Universitaire Varenne) et le docteur Denis Mukwege; debout, de gauche à droite, Jean-Luc Monchy (Milan Presse), Marie-Anne Denis (Milan Presse), Philippe Page (Fondation Varenne), Magalie Besse (Institut Universitaire Varenne), Esther  Dinguemans  (Fondation Mukwege) et Xavier Philippe (Juriste Université Aix-en-Provence).

Le 2 mai 2017, dans les salons parisiens de la Fondation Varenne, l’Institut Universitaire Varenne et les Fondations Mukwege et Panzi ont institutionnalisé leurs relations, sur le thème « Femmes et Justice transitionnelle », qu’ils ont élargi à la Fondation Pierre-Fabre et la Fondation Varenne pour soutenir le combat du docteur Denis Mukwege, " l'homme qui répare les femmes ", victimes de traumatismes et de viols de guerre.

Lancement de deux projets

Pour faire évoluer la situation dans son pays, Denis Mukwege recherche depuis plusieurs années l'appui de la communauté internationale. Il travaille également au développement de partenariats à travers le monde afin, notamment, de faire progresser les consciences en République démocratique du Congo, et d'accompagner les femmes dans leur reconstruction.
L'un de ces partenariats a été officialisé mardi 2 mai, dans les salons parisiens de la Fondation Varenne, autour de la thématique « Femmes et justice transitionnelle ». Il réunit autour d'objectifs communs les Fondations Mukwege et Panzi, l'Institut universitaire Varenne, mais également la Fondation Pierre Fabre et la Fondation Varenne. Ces engagements permettront de lancer les projets suivants :

  • Collaborer à la mise en place du modèle holistique de prise en charge des victimes de violences sexuelles développé par le Docteur Denis Mukwege à l’hôpital de Panzi dans d’autres pays, ou régions, notamment en République centrafricaine, au Nord-Mali et au Burundi.
  • Création d’une Ecole de droit à côté de l’Hôpital de Panzi afin de conforter la formation juridique spécifique aux violences basées sur le genre des acteurs de la société civile. Elle sera également ouverte aux journalistes. Cette formation est cruciale, car l’impunité est le terreau de la prolifération et de l’aggravation des viols.

L’action de ces partenaires sera relayée par le groupe Bayard/Milan Presse et la Fondation Varenne afin de sensibiliser le public jeune en Europe et en Afrique.

(Crédit photo Fondation Varenne © : de gauche à droite, Jean-Pierre Massias (Institut Varenne), Marie-Anne Denis (Milan Presse), Béatrice Garrette (Fondation Pierre Fabre), docteur Denis Mukwege et Daniel Pouzadoux (Fondation Varenne).

Les partenaires

*La Fondation Panzi RDC a été fondée il y a près de dix ans par le Docteur Denis Mukwege afin de secourir les milliers de victimes de viols perpétrés dans le Nord-Est du pays ravagé par les conflits. L’hôpital et la Fondation Panzi ont acquis une solide réputation dans le traitement des blessures gynécologiques et psychologiques  au travers d’un modèle de soin global. Cette approche inclut la mise à disposition d’un large éventail de services adaptés aux besoins des survivants : réparation physique, ainsi que soutien psychologique, aide  socio-économique et assistance juridique.

*La Fondation Docteur Denis Mukwege dénonce l'utilisation des violences sexuelles lors de conflits armés. Elle plaide auprès de la communauté internationale,  pour l’établissement d’une ligne rouge juridiquement contraignante contre le viol comme arme de guerre pour mettre fin à l’impunité, accroître la responsabilisation des états et rendre justice aux victimes.
Elle soutient le modèle de soins globaux mis en place à l’hôpital Panzi et dans d’autres zones de conflit. Ce modèle holistique permet aux victimes de violences sexuelles de bénéficier d’une assistance médicale, psychologique, juridique et économique sur un lieu unique.
 

*L’Institut Universitaire Varenne  est un organisme d’étude, de réflexion et de diffusion du savoir créé par la Fondation Varenne qui traite des thématiques liées à l’œuvre d’Alexandre Varenne, Fondateur du journal La Montagne.


*La Fondation Pierre Fabre reconnue d’utilité publique depuis 1999 agit pour permettre aux populations des pays du Sud un meilleur accès aux médicaments et aux soins de qualité. Ses quatre axes d’intervention sont la formation des professionnels de santé, la lutte contre la drépanocytose, l’accès aux soins de qualité et la dermatologie en milieu tropical.

La parole à Béatrice Garrette, Directrice générale de la Fondation Pierre Fabre :

« Nous sommes heureux de nous associer au projet ambitieux du Dr Mukwege dans son combat quotidien pour venir en aide aux victimes de traumatismes, de violences sexuelles et de viols de guerre en RDC mais aussi dans les pays voisins. La Fondation Pierre Fabre est honorée d’apporter sa contribution au modèle de prise en charge global des patients, en axant son travail sur les aspects médicaux.
Ce 1er accord cadre formalise notre souhait de travailler ensemble le plus rapidement possible, compte tenu de la situation d’urgence dans laquelle se trouve le Dr. Mukwege depuis plusieurs années.
Enfin, nous partageons avec la Fondation Varenne la particularité d’être une des seules fondation actionnaire reconnue d’utilité publique en France, et à ce titre je suis heureuse de signer ce partenariat qui s’inscrit dans la durée. »

 

 A lire (aussi) dans La Montagne, l'interview de Denis Mukwege réalisée
par François Desnoyers